Anaëlle Vanel

Empreinte de dinosaure

2016

Photographie argentique, tirage jet d’encre encadré, verre musée, texte transféré au mur
63,5 x 52 cm
Tirage 1/3

Co-production Galeries Nomades 2016 - Jeune Création Auvergne-Rhône-Alpes

Il faut regarder longuement cette Empreinte de dinosaure (2016) pour parvenir à distinguer les trois légères dépressions à la surface de la roche qu’Anaëlle Vanel désigne comme la trace d’un gigantesque pied archaïque. Le travail du noir et blanc, le cadrage légèrement affleurant contribuent à faire perdre ses repères au spectateur tout en créant une image à la beauté mystérieuse. Un court texte de l’artiste accompagne la photographie : « La lagune est au sommet de la montagne. Tout paysage est son contraire ». Ce texte est une invitation à dépasser l’image documentaire et sa dimension factuelle pour éprouver le mystère de cette présence : celle d’une trace laissée par un animal dont nous ne savons rien, et pourtant dont nous avons déjà trop entendu parler. Elle laisse penser que les chronologies établies et les hiérarchies pourraient s’inverser, et l’eau se retrouver en haut de la montagne et non dans la vallée.
« La photographie ne témoigne pas d’un passé univoque et figé, celui-ci est pris dans un réseau de sens qui le dépasse », écrit l’artiste.

→ Anaëlle Vanel

© Blaise Adilon @ Anaëlle Vanel

Anaëlle Vanel, Empreinte de dinosaure, 2016. © Blaise Adilon @ Anaëlle Vanel

© Blaise Adilon @ Anaëlle Vanel

Anaëlle Vanel, Empreinte de dinosaure, 2016 (détail). © Blaise Adilon @ Anaëlle Vanel

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Anaëlle Vanel, Empreinte de dinosaure
i-ac.eu/fr/collection/658_empreinte-de-dinosaure-ANAELLE-VANEL-2016
imprimé le 17 décembre 2018 [18:56] depuis l'adresse IP : 54.227.186.112
© Institut d’art contemporain 2018