Latifa Echakhch

Fantasia (Empty Flags), 4 walls in a room

2007

22 portes drapeaux noirs, métal peint

FANTASIA (Empty Flag, Black) (2008) est un travail en différentes versions, engagé en 2007 avec FANTASIA (Empty Flags) et, en 2008, avec FANTASIA (Empty Flag, White).
Dans FANTASIA (Empty Flag, Black) Latifa Echakhch présente une série de porte-drapeaux, visibles habituellement sur la façade de bâtiments institutionnels, dépourvus de drapeaux. Vidés de signes, sans « cause » à rallier, ces porte-drapeaux sont réduits à de simples hampes, noires, droites et imbriquées les unes dans les autres. Ils confinent l’espace physique et mental, oppressent comme une cellule de prison et formulent un nouveau labyrinthe imaginaire. A mi-chemin entre le politique et le poétique, entre les lances dressées et menaçantes de La Bataille de San Romano de Paolo Uccello et Le Grand Soir de Claude Lévêque. Latifa Echakhch convoque à la fois l’absence de « message d’optimisme et d’espoir dans la coopération internationale » et celle du drapeau noir, symbole du mouvement anarchiste, utilisé en signe de désespoir et de misère. « Plus de drapeau rouge, mouillé du sang de nos soldats. J'arborerai le drapeau noir, portant le deuil de nos morts et de nos illusions » (Louise Michel)

→ Latifa Echakhch

© Blaise Adilon

Latifa Echakch, Fantasia (Empty Flags), 4 walls in a room, 2003 © Blaise Adilon

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Latifa Echakhch, Fantasia (Empty Flags), 4 walls in a room
i-ac.eu/fr/collection/43_fantasia-empty-flags-4-walls-in-a-room-LATIFA-ECHAKHCH-2007
imprimé le 23 octobre 2019 [23:04] depuis l'adresse IP : 3.228.21.186
© Institut d’art contemporain 2019