Marie Ducaté

Penser, c’est expérimenter

1998

Aquarelle sur papier

29,7 x 42 cm


Dans les années 90, Marie Ducaté crée une série importante de dessins et de peintures brodant toutes sur le thème d’hommes - et femmes - papillons dans la nature. Les corps souples, nus, très colorés, parfois ailés, se glissent avec habileté entre les calices des fleurs, les feuillages vigoureux ou encore les algues, méduses ou nuées célestes. Variations sur le thème des « amours », ces petits angelots joufflus des églises baroques, les êtres imaginés par Marie Ducaté, revendiquent le bonheur de vivre et la sensualité - toujours nus, certains ne dissimulent pas l’excitation que leur procurent les jeux de cache-cache charmants entre des feuilles démesurées. Dans le dessin à l’aquarelle donné à l’IAC par Pascale Triol, qui accompagne l’artiste depuis longtemps, on distingue quatre personnages ailés, longilignes et irisés, qui folâtrent entre de lourdes fleurs violettes aux formes suggestives. L’artiste l’accompagne d’un aphorisme inscrit à la main sous l’image : « penser, c’est expérimenter » - revendication, sans doute, des plaisirs que procure l’imagination.

→ Marie Ducaté

© SAIF Courtesy Pascale Triol

Marie Ducaté, Penser, c'est expérimenter, 1998. © SAIF Courtesy Pascale Triol

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Marie Ducaté, Penser, c’est expérimenter
i-ac.eu/fr/collection/386_penser-c-est-experimenter-MARIE-DUCATE-1998
imprimé le 22 avril 2019 [12:04] depuis l'adresse IP : 54.226.73.255
© Institut d’art contemporain 2019