Vincent Lamouroux

AR.09

2008

Acier soudé, peinture
Salle de 100 m2 pour accueillir l’ensemble des 11 modules

En 2005, Vincent Lamouroux réalise une série d'œuvres, intitulée Cubes, qui annonce de manière prémonitoire AR.07 (2008) et donc AR.09 (2008). Composées d'un amoncellement de cubes blancs de différentes dimensions venant s'enchevêtrer les uns dans les autres, les sculptures développent à l'échelle de l'objet (elles mesurent entre 1m et 1,40m de haut) l'idée d'un agglomérat géométrique invasif plus ou moins ordonné (posé au sol ou suspendu au mur ou au plafond).

AR.09 est construite, non pas de volumes pleins et blancs comme AR.07, mais à partir d'une structure vide et noire, armature métallique abrupte qui se développe dans l'espace. Cette précision faite, on pourrait croire qu'elle se situe à l'exact opposé d'AR.07. Pourtant, plus que sa contradiction, elle en est l'élément complémentaire. Reprenant ses formes, AR.09 est une sorte de squelette, de structure nue et praticable qui renvoie directement à cette vision du White Cube désorganisé. Placées aux deux extrémités du parcours lors de l'exposition Fabricateurs d'espaces à l'Institut d'art contemporain en 2008, les deux œuvres forment un diptyque et entrent en résonance pour faire surgir la dimension temporelle de la proposition. Liées à travers la mémoire et l'expérience du spectateur qui les pratiquent, les deux œuvres se répondent et participent ensemble à la mise en place d'une topographie dévoyée et fantastique.

→ Vincent Lamouroux

© Blaise Adilon

Vincent Lamouroux, AR.09, 2008 © Blaise Adilon

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Vincent Lamouroux, AR.09
i-ac.eu/fr/collection/31_ar-09-VINCENT-LAMOUROUX-2008
imprimé le 17 juillet 2019 [10:19] depuis l'adresse IP : 3.92.28.84
© Institut d’art contemporain 2019