Ramon Guillén-Balmes

Pour les anges absents (Petit vertige pour Angels de la Mota)

1993

Sculpture murale en 2 éléments
Pin Caroline, ramin, contreplaqué, feutre, coton, laiton, tarlatane

Pour les anges absents (Petit vertige pour Angels de la Mota) est une œuvre emblématique de la démarche de Ramon Guillén-Balmes. Elle fait partie de la série d’œuvres Modèles d’utilisation qui marque les premières commandes passées à l’artiste par des tiers. Lors d’une résidence au centre Art 3 à Valence en 1993, l’artiste sollicite des conservateurs et galeristes qui lui commandent des objets concrets et utiles, pour répondre à un besoin intime. Certains lui demandent un objet pour se repérer, d’autre un objet pour penser efficacement, ce à quoi l’artiste répond par de petites sculptures chargées d’humour, de poésie et d’ironie.

Réalisée dans ce contexte mais sans commande de la part d’Angels de la Mota, Pour les Anges absents est composée de tasseaux de bois et de toile, deux matériaux privilégiés par l’artiste qui évoquent une certaine légèreté. Un socle épousant la forme des pieds, suggère la possibilité d’un corps, absent, à qui seraient destinées ces prothèses-ailes d’ange. Le sous-titre désigne Angels de la Mota comme destinataire privilégiée de cette prothèse. L’artiste rencontre la galeriste barcelonaise en 1987 lorsqu’elle accueille une exposition du groupe USQUAM. Au cours de l’année 1993, elle consacre une exposition personnelle à Ramon Guillén-Balmes mais ne lui commande pas d’œuvre lorsqu’il la sollicite pour sa série Modèles d’utilisation. La polysémie du titre de la pièce laisse alors envisager toutes les interprétations possibles quant à la relation entre l’artiste et la galeriste, quitte à susciter un « petit vertige » à qui s’y risquerait.

→ Ramon Guillén-Balmes

© droits réservés

© droits réservés

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Ramon Guillén-Balmes, Pour les anges absents (Petit vertige pour Angels de la Mota)
i-ac.eu/fr/collection/274_pour-les-anges-absents-petit-vertige-pour-angels-de-la-mota-RAMON-GUILLEN-BALMES-1993
imprimé le 22 octobre 2020 [20:08] depuis l'adresse IP : 3.237.61.235
© Institut d’art contemporain 2020