Pierre Joseph

Blanche-Neige (Personnage à réactiver)

1992

Tirage unique
Tirage couleurs, à développement chromogène, contrecollé
63,3 x 93,3 cm

La première activation de Blanche-Neige (Personnage à réactiver) a eu lieu en novembre 1992 à Cologne (remise des Bambi). Plusieurs réactivations ont été mises en œuvre depuis, par exemple en 1998 à l’Institut d’art contemporain de Villeurbanne lors de l’exposition Côté Sud.
Le Personnage vivant à réactiver est d’abord présenté en chair et en os durant le temps du vernissage d’une exposition, durant lequel un figurant joue le rôle du personnage. L’œuvre prend ensuite la forme d’une photographie, celle de la première activation, et devient alors un Personnage à réactiver. Figures archétypales d’hier et d’aujourd’hui, appartenant au domaine de la fable, des super-héros comme à celui de l’ordre social, elles provoquent chez le spectateur identification ou remémoration. Pierre Joseph décrit ainsi l’enjeu du Personnage à réactiver, en référence aux notions de traversée du miroir et de métamorphose chères à Lewis Carroll dans son célèbre récit Les Aventures d’Alice au pays des merveilles (1866) :
« La fonction relationnelle et transformatrice des personnages, le “hold-up” comportemental qu'elle engendre, font, ni plus ni moins, rejouer à celui qui les croise l'expérience d'Alice au pays des merveilles : “Vous, qui êtes-vous ?” lui demanda-t-il. Ce n'était pas là un début de conversation encourageant. Alice répondit, non sans quelque embarras : « Je… je ne sais pas trop, monsieur, pour le moment présent… du moins. Je sais qui j'étais quand je me suis levée ce matin, mais j'ai dû, je crois, me transformer plusieurs fois depuis lors…” ».1

→ Pierre Joseph

© André Morin © Pierre Joseph

Pierre Joseph, Blanche-Neige (Personnage à réactiver), 1992 © André Morin © Pierre Joseph

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Pierre Joseph, Blanche-Neige (Personnage à réactiver)
i-ac.eu/fr/collection/188_blanche-neige-personnage-a-reactiver-PIERRE-JOSEPH-1992
imprimé le 22 mars 2019 [21:32] depuis l'adresse IP : 52.91.221.160
© Institut d’art contemporain 2019