Gerhard Richter

Grau n°365/2

1974

[Gris]

Huile sur toile
250 x 200cm

Grau n°365/2 (1974) fait partie d’une série de grandes toiles monochromes grises peintes par Gerhard Richter au cours des années 1970. Choisie en opposition à l'International Klein Blue (IKB) d’Yves Klein, la couleur grise chez Richter ne revêt pas le caractère absolu, ni ne symbolise la sensibilité picturale immatérielle du bleu outremer de Klein. En écho à une période de chagrin et d’incertitude de l’artiste, le gris ne possède aucune signification ou valeur symbolique particulière pour lui, et évoque davantage l’absence de message et de forme, un néant. Malgré l’ « évidente connotation privative » qu’a soulignée le critique Jean-Pierre Criqui1, ces tableaux transmettent néanmoins le rapport qu’entretient Richter avec la réalité à cette période et engagent pleinement l’acuité du regard du spectateur. En effet, leurs surfaces soigneusement travaillées font apparaître de subtiles nuances de gris rendant dissemblable chacune des toiles. Les modulations de lumière auxquelles les peintures peuvent être exposées produisent en retour un ensemble de variations optiques que les Panneaux de verre des années 2000 prolongent avec une intensité décuplée.

→ Gerhard Richter

© Yves Bresson/Musée d'Art Moderne de Saint-Étienne Métropole

Gerhard Richter, Grau n°365/2, 1974 © Yves Bresson/Musée d'Art Moderne de Saint-Étienne Métropole © ADAGP

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Gerhard Richter, Grau n°365/2
i-ac.eu/fr/collection/15_grau-n-365-2-GERHARD-RICHTER-1974
imprimé le 26 septembre 2020 [13:31] depuis l'adresse IP : 3.235.105.97
© Institut d’art contemporain 2020