Gerhard Richter

Rot-Blau-Gelb, n°335/4

1973

[Rouge-bleu-jaune]

Huile sur toile
200 x 200 cm

La toile Rot-Blau-Gelb, n°335/4 de 1973 appartient à la série des Vermalung (1971-1974) qui sont de larges compositions abstraites à la trame chaotique. Après avoir utilisé des teintes grises et marron, Richter introduit ici les trois couleurs primaires : le rouge, le bleu et le jaune. Prenant à bras le corps le registre de l’abstraction gestuelle, l’artiste travaille avec vigueur la matière picturale par de larges coups de brosses, tâchant de rendre visible son processus d’élaboration. De cet entrelacs naît une peinture aux ondulations infinies comme si la matière continuait à se mouvoir sous nos yeux. Les tableaux de la série des Vermalung proviennent de détails agrandis d’un travail antérieur sur le paysage mêlant, selon sa technique, photo-réaliste, abstraction et figuration. Richter s’emploie donc à brouiller jusqu’à faire disparaître cette image originelle. Sa dissolution totale s’effectue alors dans un tourbillon de couleur. À la manière d’un rebond, le peintre Bernard Frize trouve plus tard dans cette utilisation matiériste de la brosse des solutions plastiques décisives à sa propre pratique.

→ Gerhard Richter

© Yves Bresson/Musée d'Art Moderne de Saint-Étienne Métropole

Gerhard Richter, Rot-Blau-Gelb, n°335/4, 1973 © Yves Bresson/Musée d'Art Moderne de Saint-Étienne Métropole © ADAGP

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Gerhard Richter, Rot-Blau-Gelb, n°335/4
i-ac.eu/fr/collection/14_rot-blau-gelb-n-335-4-GERHARD-RICHTER-1973
imprimé le 26 septembre 2020 [14:28] depuis l'adresse IP : 3.235.105.97
© Institut d’art contemporain 2020