Éric Watier

Né en 1963 à Bayonne (France)
Vit et travaille à Montpellier

Éric Watier produit depuis plus d’une vingtaine années une œuvre essentiellement imprimée et qui se constitue de photocopies, livres, affiches, tracts et cartes postales. La forme la plus répandue de son travail est celle du « livre d’artiste » de quatre pages, dont les deux pages intérieures contiennent soit une image soit un texte. Son œuvre a été notamment exposée à la Bibliothèque Nationale de France à Paris, à l’Institut d’art contemporain à Villeurbanne, ainsi qu’à l’École des Beaux-Arts de Toulouse.

Éric Watier est venu au livre d’artiste de la manière la plus simple : c’est en photocopiant ses propres dessins, en 1981, pour en faire un livre, qu’il en vint à fixer sa production à venir. Durant quelques années, dans la lignée du mail art et de l’art conceptuel, il envoie ses livres photocopiés à des abonnés qu’il a lui-même désignés, leur laissant tout de même un « papillon de désabonnement ». En 1995, il produit Choses vues à Frontignan-Plage et Choses vues en allant à Barcelone, deux livres de vingt pages chacun dont le contenu poétique est conforme à ce qui est annoncé par le titre. Il publie en 2000 L’inventaire des destructions aux éditions Incertain Sens, livre recensant les artistes ayant volontairement détruit leurs propres œuvres tout en apportant un éclairage contextuel sur ce geste radical. En 2006 avec BLOC, paru aux éditions Zédélé, il rassemble dans un même volume tous les inventaires qu’il a entrepris depuis une dizaine d’années. Parmi eux figurent notamment Choses vues, une liste de phrases décrivant ce que l’artiste voit durant un trajet, mais également Architectures remarquables ou encore Donner c’est donner. La même année, à l’occasion de l’exposition Chauffe Marcel ! au Frac Languedoc-Roussillon, il produit le livre gratuit Paysages avec retard. Celui-ci se compose de seize photographies en noir et blanc présentant des paysages de terrains constructibles.

Parallèlement à sa production artistique et pour en prolonger la réflexion, Éric Watier a écrit une thèse en esthétique portant sur la reproductibilité technique de l’œuvre à l’ère numérique, soutenue en 2014 à l’Université Rennes 2. Généralement gratuits et disponibles en téléchargement sur son site Internet, les livres d’Éric Watier bousculent autant, et avec humour, les formats classiques de l’édition qu’ils en repensent les modes de diffusion.

La collection

Éric Watier

LOOK AT ME, I’AM USELESS. |Eric Watier | uls print #7

2009

La collection

Éric Watier

LOVE ME, I’AM USELESS. Eric Watier | uls print #8

2009

La collection

Éric Watier

BUY ME, I’AM USELESS. Eric Watier | uls print #9

2009

La collection

Éric Watier

→ consulter les œuvres
de la collection en ligne

voir aussi

(U)L.S

IAC → Éric Watier ← Artistes
i-ac.eu/fr/artistes/1571_eric-watier
imprimé le 23 septembre 2020 [08:30] depuis l'adresse IP : 18.207.106.142
© Institut d’art contemporain 2020