Angel Vergara Santiago

Né en 1959 à Mières (Espagne)
Vit et travaille à Bruxelles (BELGIQUE)

Né en Espagne, Angel Vergara Santiago fuit avec sa famille la répression franquiste et s’installe en Belgique en 1964. Il y entreprend des études à l'Académie des Beaux-Arts, avant d'être diplômé en 1984 de l’Erg, l’école de Marthe Wéry et Thierry de Duve.
Angel Vergara a exposé son travail en 2001 au MuHKA d’Anvers (exposition personnelle Straatman Cometh!), au Domaine de Kerguéhennec en 2004 (invité par Michel François), au Musée des Arts Contemporains (MACS) Grand-Hornu, Belgique, en 2007 (expositions Les voisins, nos amis puis El Pintor). En 2010, il a été invité au Musée IKOB à Eupen, Belgique, pour l’exposition personnelle Acts and Paintings. Son travail a été exposé en 2011 au Pavillon belge de la 54e Biennale de Venise.
Il a participé à de très nombreuses expositions collectives, comme en 2022, Traces de l’invisible au Centre Wallonie Bruxelles, avec notamment des œuvres de Marcel Broodthaers dont il est un héritier. En 2023, le MACS prévoit une exposition rétrospective, Dans l’instant, consacrée à la peinture d’Angel Vergara.

Angel Vergara se fait d'abord connaître sous le nom de Straatman, l'homme de la rue, installé dans les lieux publics, recouvert d'un drap blanc, affairé à prendre des notes sur la typologie du lieu et sur ses mouvements. Dans cette position performative, il confronte, en temps réel, la posture de l'artiste avec le milieu populaire qu'il représente. Quelques années plus tard, il se livre à des performances perturbant les contextes culturels officiels, déguisé en Roi, en Vlaams Black [flamand noir] ou transformant sa galerie en bistrot. Son travail évolue ensuite vers l'installation vidéo de « films peints » qui miment dans les rues et dans les cafés l'interaction classique entre un artiste et son modèle.

Angel Vergara fait appel au dessin, à la vidéo, à l’installation, à la performance afin d'ouvrir le champ de la peinture d’un point de vue esthétique, social et politique. Figure emblématique d'une approche figurative débridée, il puise dans le flux de la vie la possibilité d’une peinture qui se fait dans le temps des images.
« Franchir des frontières, trouver de nouveaux territoires. C'est une manière à la fois de m'inscrire dans le social, dans la cité, et de rendre publique la figure d'artiste1». L’œuvre d'Angel Vergara manifeste un élargissement de la peinture en la mêlant au corps social via la performance.

La collection

Angel Vergara Santiago

Sans titre

1995

La collection

Angel Vergara Santiago

→ consulter les œuvres
de la collection en ligne
IAC → Angel Vergara Santiago ← Artistes
i-ac.eu/fr/artistes/1179_angel-vergara-santiago
imprimé le 04 décembre 2022 [05:39] depuis l'adresse IP : 44.200.169.3
© Institut d’art contemporain 2022