in situ

Daniel Buren Archives-Souvenirs

Extraites du fonds de documentation et d’archives de l’IAC

du  au  | 14:00
→ IAC
En 2018, à l’occasion de ses 40 ans, l’IAC a présenté un focus sur l’artiste Lawrence Weiner, à travers différentes archives de son fonds documentaire, riche de plusieurs décennies.
De cette première initiative est née l’idée de mettre en lumière, chaque année, un artiste consacré, qui a marqué l’histoire de l'art mais aussi celle de l'IAC, auparavant Nouveau Musée.
Trait d’union entre hier et aujourd’hui, entre la vocation prospective de l’IAC et sa fidélité aux artistes qui y ont débuté, ces « focus » sur les complices au long cours de l’IAC sont aussi
une occasion de faire connaître la richesse du fonds documentaire de l’IAC, parmi les plus importants.

Pour cette année 2019, sur une proposition de l’association des Amis de l’IAC, c’est Daniel Buren qui est à l’honneur. Il s’agit de mettre en avant le parcours de l’artiste et de rappeler que conjointement à l’essor international qu’on lui connaît, la carrière de Daniel Buren a trouvé une nouvelle ampleur à Villeurbanne et à Lyon qui ont joué un rôle déterminant dans son parcours. À travers plusieurs types de documents, des éditions d’époque (affiches, cartes postales, photographies…) ainsi que des rééditions, l’IAC souhaite ainsi partager cette aventure qui le relie à Daniel Buren et au-delà écrire un nouveau chapitre de ce compagnonnage.

Découvrez la présentation des archives « Daniel Buren » dans l'auditorium de l'IAC, du 18 mars au 3 mai 2020 : 
Sur demande auprès de l'accueil de l'IAC


Une sélection d’archives, de documents et d’éditions, issues du fonds documentaire de l’IAC, montre les liens qui unissent historiquement Daniel Buren et l’IAC et, plus généralement, les traces de l’influence de l’artiste sur la communauté urbaine de Lyon, dès Ponctuations en 1980.
Du projet Ponctuations : Statue/Sculpture (Lyon, Villeurbanne, 1980) à Sens Dessus-Dessous (Parking des Célestins, Lyon, 1994), en passant par Le Nouveau Musée « Comme lieu », situation 1 (1986) et Mises en demeures : Cabanes Éclatées, 1999-2000 : Travaux situés (IAC, Villeurbanne, 2000), et avec l’acquisition de plusieurs œuvres de l’artiste dans la collection de l’IAC, Daniel Buren a notablement marqué l’histoire artistique de Villeurbanne et de Lyon.
L’IAC présente différents supports et formats d’archives pour rendre compte de la densité d’un parcours et de l’empreinte kaléidoscopique d’une œuvre, à travers le célèbre « outil visuel » de l’artiste décliné à l’infini in situ. Sont ainsi présentés : affiches, cartes postales, cartons d’invitation, éditions, livres d’artiste, presse, tirages photographiques. 
À cette occasion, avec le soutien des Amis de l’IAC, est relancée une deuxième édition du fac-similé (journal de bord tenu par l'artiste pendant l'élaboration de son travail dans le cadre de l'exposition Mises en demeures, Cabanes Éclatées, 1999-2000 présentée à l'IAC du 20 janvier au 4 juin 2000). Pour ce nouveau tirage, limité à vingt exemplaires, notés de la main de l'artiste, toutes les pages sont tamponnées et numérotées.

Découvrez également un focus dédié à Daniel Buren dans l'espace de la librairie, du 21 février au 3 mai 2020 :
Le journal d'exposition Le Nouveau Musée « Comme lieu», situation 1 (exemplaires en vente à la librairie), le catalogue raisonné Cabanes Éclatées 1975-2000, volume 2 (exemplaires en vente à la librairie) ainsi que l'affiche Mises en demeures : Cabanes Éclatées, 1999-2000 : Travaux situés (exemplaires en vente à la librairie). 
En savoir plus sur Daniel Buren, ici
IAC → ÉVÉNEMENTS → Daniel Buren Archives-Souvenirs
i-ac.eu/fr/RDV-satellites_2020/263_daniel-buren-archives-souvenirs
imprimé le 15 août 2020 [22:16] depuis l'adresse IP : 3.228.10.34
© Institut d’art contemporain 2020