in situ / ex situ
Inter-Made

So Punk !

Aspects du punk à Lyon, d’aujourd’hui à hier

L’Institut d’art contemporain propose, avec la complicité de Georges Rey, cinéaste expérimental, de revisiter une histoire musicale et culturelle peu connue de la scène lyonnaise et d’en explorer les filiations actuelles. Un évènement interdiscipinaire en trois temps.

Projection de films expérimentaux inédits de Georges rey et d'extraits de films musicaux

Réalisés en 1978-1979, ces films documentent une période de la scène musicale lyonnaise au parfum de punk. A travers un focus sur les concerts de trois groupes – Marie et les Garçons, Starshooter et Electric Callas – Georges Rey capte l'énergie d'un mouvement musical alors émergent et l'effervescence d'un moment. Filmés dans des lieux qui accueillaient la scène underground de l'époque (La Cigale, Le Rock'n roll Mops...), ces trois groupes se sont avérés déterminants dans l'histoire du rock lyonnais.
Georges Rey présente également un film qu’il a tourné durant une répétition dans une cave du groupe Marie et les Garçons, ainsi que les films Punk ?, Mephisto et De Profundis, trois portraits de gens gravitant dans le milieu musical punk des années 70.
La rencontre de Georges Rey avec l'univers musical punk a confirmé sa démarche. Il y retrouve la mise en cause des règles, le franchissement des limites et le désir d'échapper aux conditionnements. L'attitude punk où prime la pulsion, le conforte dans son intérêt pour une forme de réalité instinctive et dans sa volonté d'« être présent là où il y a un maximum d'énergie ».

Performance de Starshooter, extraite du film de Georges Rey Punk ? : http://www.youtube.com/watch?v=KkHp5s6sRUA

Présentation de documents d'archives

L'Institut d'art contemporain étend ce focus historique par la présentation d'archives issues de cette période : des publications (Faits divers, Sortie de secours), des disques vinyles (par exemple celui d’un concert à l’Olympia en 1979) et des places de concerts de groupes devenus mythiques (The Cure, The Stranglers, Nina Hagen…) dans des lieux aujourd’hui disparus comme le Palais d’Hiver.

Concerts et performances d'une scène actuelle

De la même manière que Georges Rey a été sensibilisé à la présence « décoiffante » des groupes qu'il a filmés, l'Institut choisit dans la scène underground locale des musiciens ayant une démarche expérimentale et des artistes performers croisant arts plastiques et musique, qui ont tous à faire avec une attitude ou une sensibilité punk.

IAC → ÉVÉNEMENTS → So Punk !
i-ac.eu/fr/RDV-satellites_2009/12_so-punk
imprimé le 21 septembre 2018 [15:27] depuis l'adresse IP : 54.156.51.193
© Institut d’art contemporain 2018