Laurent Montaron

Analogie de la ligne

2007

Hallplatte EMT 240 Goldfolie

Analogie de la ligne s’inscrit dans la série des pièces que Laurent Montaron qualifie d’« objets-images » ou de « readymades aidés », et qui ont pour point commun l’appropriation de matériel acoustique des années soixante et soixante-dix. Il s’agit ici d’une chambre de réverbération à plaque d’or, dispositif d’amplification du son utilisé dans les studios d’enregistrement avant l’ère du numérique. Ce dispositif permet de simuler un effet de réverbération spatiale dont sont dépourvus les enregistrements en studio, la vibration d’une feuille d’or permettant de recréer artificiellement la sensation sonore d’un espace large.
Dans Analogie de la ligne, le caractère daté de cet équipement se complète d’une dimension mystérieuse et magique. Celle-ci est liée à l’étrangeté de la machine, mais également à la feuille d’or, visible derrière la paroi de verre, et qui renvoie à l’imaginaire des icônes ou des saintes reliques. Le titre, – qui fait référence à l’Allégorie de la caverne de Platon –, la spatialisation du dispositif placé au fond d’un corridor, et le phénomène d’amplification de la voix sont autant d’éléments qui confèrent à cette pièce un caractère oraculaire.

→ Laurent Montaron

© Blaise Adilon

Laurent Montaron, Analogie de la ligne, 2007 © Blaise Adilon

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Laurent Montaron, Analogie de la ligne
i-ac.eu/en/collection/33_analogie-de-la-ligne-LAURENT-MONTARON-2007
printed on July 22, 2019 [17:48] from IP address : 54.211.135.32
© Institut d’art contemporain 2019