Rodney Graham

Two Generators

1984

Film 35 mm couleur et sonore dans une boîte en métal, étiquette descriptive autocollante
6/7

Two Generators (1984) de Rodney Graham est au départ conçue pour être projetée dans une salle de cinéma commerciale, où un acte performatif ferait irruption pendant quelques minutes. Lors de Collection(s) 08 (du 8 février au 13 avril 2008), Rodney Graham a exceptionnellement autorisé que soit créée à l’Institut d’art contemporain une véritable salle de projection. L’artiste a filmé une rivière de nuit, éclairée par deux générateurs électriques dont il restitue ici le bruit assourdissant. L’image de la nature – l’écoulement d’une rivière en étant l’un des archétypes – est associée à la violence du volume sonore. La perception suscitée par l’artiste chez le spectateur – voire qui lui est infligée – devient une mise à l’épreuve de la tolérance auditive de chacun et revêt un caractère de performance sensorielle.
En outre, l’autonomie du son par rapport à l’image (un son « extradiégétique1 ») déconstruit radicalement la narration cinématographique et toute forme de confort sentimental devant une production de type hollywoodien. Cela évoque Jean-Luc Godard et certaines de ses citations lapidaires : « Ce n’est pas une image juste, c’est juste une image », « En littérature, il y a beaucoup de passé et un peu de futur, mais il n'y a pas de présent. Au cinéma, il n'y a que du présent qui ne fait que passer ».

→ Rodney Graham

© Rodney Graham

Rodney Graham, Two generators, 1984 © Rodney Graham

© Rodney Graham

Rodney Graham, Two generators, 1984 © Rodney Graham

© Rodney Graham

Rodney Graham, Two generators, 1984 © Rodney Graham

IAC → COLLECTION → Acquisitions → Rodney Graham, Two Generators
i-ac.eu/en/collection/187_two-generators-RODNEY-GRAHAM-1984
printed on October 23, 2019 [22:52] from IP address : 3.228.21.186
© Institut d’art contemporain 2019